Les Verts Bienne / Biel


Referendum contre la révision de la loi sur les impôts
Merci pour les signatures

Initiative pour des aliments équitables
Equitable, et donc plus savoureux!

Manifestation nationale pour l’égalité salariale
Le 22 septembre à Berne

Devenir membre
Pour une ville de Bienne écologique et social

Cinq conseillères de ville s’engagent dans le combat pour l’égalité des sexes
C’est après la journée des femmes, il y a une semaine, que cinq conseillères de ville décident de s’allier pour l’égalité des sexes. Elles ont en leurs mains plusieures interventions avec comme but de changer des inégalités ancrées dans la constitution. Des paroles en l’air n’amènent rien aux femmes inégalement traitées.

Faire du compost

Le compost fait maison est inestimable dans le jardin - c’est un excellent amendement du sol, paillis et substrat de culture.

Pour faire un bon compost, vous avez besoin d’un mélange 50:50 de matériaux riches en azote et en carbone. L’azote provient de matières vertes et luxuriantes telles que l’herbe coupée. Le carbone provient de matériaux bruns, tels que les tiges ligneuses et le carton.

Pour chaque chargement de seau de matériau vert, vous devez ajouter le même volume de brun. Utiliser un broyer de branches pour réduire les tiges ligneuses avant de les ajouter pour qu’elles se décomposent plus facilement. Scrumplatez le papier et laissez les boîtes d’œufs ou les rouleaux de papier toilette intacts - ceux-ci aident à garder le compost aéré.

La plupart des bacs à compost contiennent trop d’azote, surtout si la principale source provient de l’herbe coupée - le résultat est une boue malodorante. Si vous avez trop de carbone dans votre bac, le processus de compostage sera très lent.

  1. Étape 1
    Placez votre bac à compost directement sur le sol - les vers et autres micro-organismes accéléreront le processus de compostage. Le fil de poulet à la base empêchera les rongeurs d’entrer. Ajoutez un mélange égal de matières vertes et brunes.
    Matière verte et brune à composter

  2. Étape 2
    Accélérez le processus en tournant votre tas de temps en temps avec une fourche de jardin pour l’aérer, en mélangeant les ingrédients extérieurs vers l’intérieur. Couvrez votre bac pour empêcher la pluie d’entrer.
    Tourner le tas de compost avec une fourche de jardin

  3. Étape 3
    Lorsque le mélange devient brun et friable et légèrement sucré, le processus est terminé. Cela prendra environ six mois si le tas a été tourné régulièrement, mais cela peut prendre beaucoup plus de temps.


Compost prêt à l’emploi dans le jardin
Vous ne savez pas quel type de bac à compost utiliser? David Hurrion explique tout, dans notre guide No Fuss:

Types de composteur

Les tas de compost sont si bénéfiques pour la faune que vous risquez de déranger une créature ou une autre chaque fois que vous la tournez ou la déplacez. Tout ce qui va des bourdons aux hérissons peut être trouvé en train de nicher et d’hiberner dans le tas, le moment idéal pour le déplacer ou le tourner est donc en avril. À ce moment, la plupart des espèces auront émergé de l’hibernation mais n’auront pas encore commencé à nicher.


Quoi ajouter à votre bac à compost - et quoi laisser de côté
Déchets riches en azote (verts):

Coquilles d’œufs, fibres naturelles (laine ou coton), cendre de bois (pas trop)
N’ajoutez pas:

Puis-je composter les pommes tombées?

Les pommes tombées peuvent être un ajout bienvenu à votre tas de compost. Mais devriez-vous tous les composter? Kate Bradbury, BBC Gardeners 'World Magazine, explique, dans notre vidéo Quick Tips.

Page 1
Biel/Bienne, 21. Dezember 2018Communiqué (version française en bas)Personelle Wechsel bei den GrünenDiese Woche hat der Bieler Stadtrat Urs Känzig und Fritz Freuler verabschiedet. Die Grünen dankenden beiden auf Ende Jahr zurücktretenden Fraktionsmitgliedern für ihr grosses Engagement undihre kompetente Arbeit für eine grünere Stadt Biel. Die Grünen heissen Selma Meuli und BettinaEpper als neue Fraktionsmitglieder herzlich willkommen und freuen sich auf die Zusammenarbeitmit dem neuen Geschäftsleiter Adrian Tanner.Nach sieben ereignisreichen Jahren tritt Fritz Freuler Ende 2018 aus dem Stadtrat zurück. In der hartenAuseinandersetzung um die städtischen Finanzen hat Freuler massgeblich dazu beigetragen, die Linke zuschliessen und gegen die Abbaupolitik der bürgerlichen Mehrheit in den Jahren 2013 bis 2016 wertvolleLeistungen für die Bevölkerung und die Ärmsten der Gesellschaft im Parlament und in Volksabstimmungen zuretten. Im Stadtrat setzte er sich zudem im Rahmen der Erneuerung des Personalreglements für guteArbeitsbedingungen für die städtischen Angestellten ein und vertrat mit grosser Sachkenntnis die Anliegen desgemeinnützigen Wohnungsbaus. Freulers soziales und gewerkschaftliches Engagement ging dabei stets weit überdie Arbeit im Stadtrat hinaus. Davon zeugt seine tiefe Verankerung in den sozialen Bewegungen, die Grundlageseiner politischen Tätigkeit waren und sein werden.Ebenfalls auf Ende Jahr tritt Urs Känzig aus dem Stadtrat zurück, dem er fünf Jahre angehört hat. Mit Känzigverliert die Fraktion einen kompetenten Umwelt- und Verkehrspolitiker. In seiner Zeit im Stadtrat setzte er sichimmer wieder für einen stadtverträglichen Verkehr ein. Besondere Anliegen waren für ihn die Umsetzung undWeiterentwicklung der Städteinitiative zur Förderung des Fuss- und Veloverkehrs sowie des öffentlichenVerkehrs. In diesem Zusammenhang engagierte sich Känzig auch für die Realisierung verkehrlich flankierendenMassnahmen. Besonders wertvoll für die Fraktion waren zudem Känzigs Kenntnisse über das Funktionieren deröffentlichen Verwaltung und sein Wissen über das Zusammenspiel von Politik und Verwaltung.Die Grünen danken den beiden auf Ende Jahr zurücktretenden Fraktionsmitgliedern für ihr grosses Engagementund ihre kompetente Arbeit.Zwei neue Stadträtinnen der GrünenNach den beiden Rücktritten begrüsst die Fraktion der Grünen Biel zwei neue Stadtratsmitglieder in ihrenReihen. Selma Meuli (Jahrgang 1997) freut sich, im Januar ihr Mandat anzutreten und ist gespannt, welcheÜberraschungen und neuen Erkenntnisse auf sie warten. Zu ihrer Motivation sagt sie: „Mir liegt sehr viel an derOffenheit, dem lebendigen Alltagsgeschehen, der Zweisprachigkeit und der attraktiven Umgebung von Biel.Dafür möchte ich mich einsetzen.“ Meuli ist in Biel aufgewachsen. Verschiedene Engagements inunterschiedlichen regionalen Vereinen und Institutionen sowie der universitäre Umgang mit derPolitikwissenschaft und der Kunstgeschichte haben bei der in der Westschweiz studierenden jungen Bielerin dieAllgegenwart und Wichtigkeit des politischen Geschehens hautnah spürbar gemacht.Nach einer Reise quer durch die Schweiz von Gossau (SG) über Genf nach Bern lebt Bettina Epper (Jahrgang1974) bereits seit über 15 Jahren in Biel. Sie vertritt die Grünen des Kantons Bern an derDelegiertenversammlung der Grünen Schweiz, ist Mitglied des Vorstandes der VCS Regionalgruppe Biel undstv. Chefredaktorin der Zeitschrift „Drogistenstern“. Die überzeugte Fussgängerin ist so oft wie möglich mit demFotoapparat auf Wanderschaft, liest, kocht und backt aber auch gerne. Zu ihrem Mandat sagt sie: „Ich binüberzeugt: Biel blüht eine grünere Zukunft. Dazu trage ich gerne meinen Teil bei.“Grüne Biel heissen Adrian Tanne als neuen Geschäftsleiter willkommenSeit dem 1. Dezember ist Adrian Tanner (Jahrgang 1987) neuer Geschäftsleiter der Grünen Biel. Er istzweisprachig aufgewachsen und kennt Biel von vier Jahren im Gymnasium am See. Seit zwei Jahren vertritt erdie Grünen im Parlament seiner Wohngemeinde Ostermundigen in der Berner Agglomeration, wohin ihn dieWohnbaugenossenschaft Oberfeld gelockt hat. „Ich freue mich darauf, das Engagement der Grünen für einemenschen- und umweltfreundliche Stadt Biel mitzutragen, und insbesondere die Zweiteilung der Stadt durcheine Autobahn aus dem letzten Jahrhundert zu verhindern helfen,“ sagt Tanner zu seinem Engagement in Biel. Inseiner Freizeit ist der ausgebildete Dolmetscher oft mit dem Velo unterwegs, lernt neue Sprachen, macht Musikoder spielt Theater.Die Grünen wünschen Selma Meuli, Bettina Epper und Adrian Tanner alles Gute und Erfolg in ihren Ämtern.Auskunft:Christoph Grupp, Fraktionspräsident, 076 341 07 49Adrian Tanner, Geschäftsleiter Grüne Biel, 079 964 23 20
Page 2
Biel/Bienne, 21 décembre 2018CommuniquéPassages de relai chez les VertsCette semaine le Conseil de ville de Bienne a pris congé d’Urs Känzig et de Fritz Freuler. Les Vertsremercient les deux membres de leur groupe qui démissionnent à la fin de l’année de leur engagementinfatigable et de leur travail qualifié pour faire de Bienne une ville plus verte. À la même occasion, ilssouhaitent la bienvenue à Selma Meuli et à Bettina Epper dans leur groupe au Conseil de ville et seréjouissent de la collaboration avec leur nouveau chargé d’affaires, Adrian Tanner.Après sept ans riches en évènements, Fritz Freuler quittera le Conseil de ville à la fin de l’année. Lors des débatsacharnés sur les finances municipales, Fritz Freuler a contribué de manière décisive à unir la gauche et àmaintenir des prestations essentielles pour la population et les plus défavorisés malgré la politique dedémantèlement portée par la droite, à la fois au Parlement et lors de votations populaires. Au Conseil de ville, ils’est par ailleurs mobilisé pour les conditions de travail des employé-e-s de la ville dans le contexte de larévision du règlement du personnel et a défendu la cause des logements d’utilité publique en faisant preuve d’uneprofonde connaissance des dossiers. Comme en témoigne l’ancrage de Fritz Freuler dans les mouvementssociaux, qui ont toujours été – et qui resteront – la base de son travail politique, son engagement social etsyndical ne s’est jamais limité à son travail dans le cadre du Conseil de ville.Urs Känzig a quant à lui siégé cinq ans au Conseil de ville. Pour le groupe des Verts, sa démission équivaut à laperte d’un spécialiste de l’environnement et des transports. Dans le cadre de sa fonction, Urs Känzig n’a cessé dedéfendre un modèle de transport respectueux de la ville. Parmi ses priorités figuraient la mise en œuvre del’initiative des villes pour la promotion de la marche, du vélo et des transports publics. Dans ce contexte, Känzigs’est également mobilisé pour la mise en œuvre de mesures d’accompagnement dans le domaine des transports.Le groupe des Verts a par ailleurs profité tout particulièrement des connaissances de Känzig sur lefonctionnement de l’administration publique et sur les interactions entre politique et administration.Les Verts remercient les deux membres de leur groupe qui démissionnent à la fin de l’année de leur engagementinfatigable et de leur travail qualifié.Deux nouvelles conseillères de ville vertesEn parallèle à ces départs, le groupe des Verts accueille en son sein deux nouvelles membres du Conseil de ville.Selma Meuli (née en 1997) se réjouit de prendre ses fonctions en janvier, mais aussi des surprises et découvertesqui l’attendent dans ses nouvelles responsabilités. « J’accorde énormément d’importance à l’ouverture, à unquotidien vivant, au bilinguisme et au cadre attrayant de la ville de Bienne. C’est pour cela que je veuxm’engager. », explique Meuli, qui a grandi à Bienne et qui étudie en Suisse romande. C’est dans le cadre de sonengagement au sein de différentes associations et institutions régionales, mais aussi dans celui de ses études desciences politiques et d’histoire de l’art que Meuli a pris conscience au premier chef de l’importance et del’omniprésence de la politique.Après un voyage à travers la Suisse, de Gossau (SG) à Genève en passant par Berne, Bettina Epper (née en1974) a élu domicile à Bienne il y a déjà plus de 15 ans. Elle représente les Verts du canton de Berne au sein del’Assemblée des délégués des Verts Suisse, siège au Comité du groupe régional biennois de l’ATE et travaillecomme rédactrice en chef adjointe du magazine « Tribune du droguiste ». Piétonne convaincue, elle part sepromener avec son appareil photo dès qu’elle en a la possibilité, mais prend également plaisir à lire et à composerdes symphonies gustatives avec toute la gamme d’instruments qu’elle trouve dans sa cuisine. « Je suis persuadéeque l’avenir de Bienne sera plus vert, et c’est avec beaucoup de plaisir que je contribuerai à cet objectif. », dit-elleen évoquant ses nouvelles fonctions.Les Verts Bienne souhaitent la bienvenue à Adrian Tanner, leur nouveau chargé d’affairesLe 1er décembre, Adrian Tanner (né en 1987) a pris ses fonctions de chargé d’affaires des Verts Bienne.Bilingue, il connaît Bienne grâce aux quatre ans qu’il a passés au gymnase allemand au bord du lac. Depuis2016, il siège pour les Verts au parlement d’Ostermundigen, commune de l’agglomération bernoise où l’a attiréla coopérative d’habitation Oberfeld. « Je me réjouis de contribuer à l’engagement des Verts pour une villerespectueuse de l’humain et de l’environnement, et en particulier contre un projet d’autoroute d’un autre sièclequi couperait la ville en deux », dit-il au sujet de son engagement à Bienne. Interprète de formation, il consacreson temps libre au vélo, à l’apprentissage de nouvelles langues, à la musique et au théâtre.Les Verts souhaitent à Selma Meuli, Bettina Epper et Adrian Tanner beaucoup de succès et de plaisir dansl’exercice de leurs fonctions.Renseignements :Christoph Grupp, président du groupe, 076 341 07 49Adrian Tanner, chargé d’affaires Les Verts Bienne, 079 964 23 20

Les Verts de Bienne-Seeland se lancent dans la campagne électoralepour le Grand ConseilLe délai pour déposer les listes pour l’élection du Grand Conseil échoit demain. C’est le début dela campagne pour les élections cantonales 2014. A nouveau, Les Verts et les Jeunes Vert-e-s ontréussi à présenter d’excellents candidates et candidats pour des listes attrayantes du Seeland et deBienne.Les députées sortantes Silvia Lüthi d’Anet et Daphné Rüfenacht de Bienne se représentent. Les autrescandidats de tête de liste sont Kilian Baumann, Pablo Donzé et Christoph Grupp. Ces cinq personnesseront soutenues par 37 candidates et candidats de toutes les régions du cercle électoral:Liste SeelandListe Biel/BienneSilvia Lüthi (1960) Ins (sortante)Daphné Rüfenacht (1978) Biel/Bienne (sortante)Kilian Baumann (1980) SubergPablo Donzé (1985) Biel/BienneBruno Martin (1961) LigerzChristoph Grupp (1968) Biel/BienneNina Waber (1993) FrieswilAndreas Bösch (1974) Biel/BienneThomas Dürst (1958) DotzigenNelly Braunschweiger (1948) Biel/BienneKatja Blaser (1991) SchüpfenBettina Epper (1974) Biel/BienneFabian Strahm (1994) NiederriedLena Frank (1989) Biel/BienneValérie Zaugg (1991) Rüti b. BürenFritz Freuler (1956) Biel/BienneGabrielle Albisetti-Schedler (1972) GalsMilena Geiser (1988) Biel/BiennePeter Burri (1956) InsAnnina Grupp (1996) Biel/BienneLorenz Eugster (1966) LyssJuliette Hafner (1994) Biel/BienneDanielle Gisiger (1956) LyssAnna-Katherina Hieber-Schilt (1945) Biel/BienneFlorian Hitz (1976) NidauCyrill Hofer (1977) Biel/BienneUlrich Hügli (1951) SeedorfFabienne Hostettler (1958) Biel/BienneErna Jung (1973) InsAnna Knecht (1969) Biel/BienneSandra Rubli (1981) BernLiliane Lanève Gujer (1967) Biel/BienneStefan Spahr (1968) BürenClaire Magnin (1948) Biel/BiennePeter Strahm (1956) NiederriedFarida Nosha (1960) Biel/BienneChristoph Waber (1960) FrieswilJeremy Rouiller (1986) Biel/BienneLukas Weiss Sironi (1965) TäuffelenVerena Soncini (1955) Biel/BienneRainer Zur Linde (1943) DetligenRhea Sturm (1967) Biel/Bienne

Parolen / Mots d’ordreDie Grünen Biel haben für die Abstimmungen vom 1. Juni folgende Parolenbeschlossen / les Verts Bienne proposent les mots d’ordre suivants pour lesvotations du 1er juin 2008 :Pour les trois votations nationales, les Verts Bienne suivent les mots d’ordre du parti Vert Suisse etdisent alors trois fois NON aux initiatives issues du milieu de la droite conservative et quimenacent la démocratie de notre pays :Für die drei nationalen Abstimmungen folgen sie den Empfehlungen der nationalen Parteileitungund sagen deshalb 3xNEIN zu Initiativen, welche von rechtsbürgerlichen Kreisen propagiertwerden und eine Bedrohung für die Demokratie darstellen.-NEIN zur Initiative mit dem irreführenden Titel „für demokratische Einbürgerungen“, da sie genau dasGegenteil bewirken. Einmal an der Urne beschlossen, ist keinerlei Rekurs mehr möglich. ImGegensatz dazu sind die Grünen der Meinung, dass Ausländer, welche seit über 12 Jahren in derSchweiz wohnen, arbeiten und Steuern bezahlen, ein Recht auf ein gerechtes und würdigesEinbürgerungsverfahren haben.-NON à l’initiative faussement intitulée “Pour des naturalisations démocratiques”, affaiblira lesprocédures objectives de naturalisations actuelles. La décision une fois tombée sera définitive etaucun recours ne pourra être déposé. Tout au contraire, les Verts sont de l’avis que les personnes quivivent, travaillent et paient leurs impôts en Suisse depuis plus de douze ans, on droit à une procédurede naturalisation décente et conforme à la Constitution.-NEIN zur so genannten Maulkorbinitiative. Sie will den Behörden und dem Bundesrat die Teilnahmean Diskussionen und Veranstaltungen zu Abstimmungsvorlagen verbieten. Auf FalschaussagenPrivater oder auf manipulative Kampagnen könnte der Bundesrat nicht mehr reagieren. Das geht zuweit, finden die Grünen und sagen deshalb Nein zur Initiative.-NON à l’initiative „muselière“. Elle prive le conseil fédéral et les autorités de la participation à desdiscussions et manifestations au sujet des votations. Il n’auront même plus la possibilité de corrigerles propagandes non-correctes, publiées par des privés. Les Verts jugent cette initiative parconséquence étant trop rigoureuse.-NEIN zur Privatisierung des Gesundheitswesens. Auch wenn das derzeitige Gesundheitssystem mitvielen Fehlern behaftet ist geht es nicht an, den Krankenkassen soviel Macht in die Hände zu geben.Es steht zu fürchten, dass das bisher fein austarierte System zwischen Versicherten,Leistungserbringern und den Versicherungen massiv aus dem Lot gerät. Die Patienten wären die Leidtragenden.-NON à la privatisation de la santé. Un système de soins de haute qualité requière diligence etsolidarité. Nous devons clairement dire NON à ce transfert de pouvoir illimité et unilatéral ainsi qu’audémantèlement du catalogue des prestations de soins.Für die städtischen Abstimmungen geben die Grünen Biel folgende Parolen heraus :-Oui au changement du plan de zone de la Müllermatte: les VertEs Bienne soutiennent le projet, qui aintégré différents besoin, en particulier celui celui d’un chemin public tout le long des rives et qui apermis d’augmenter la surface publique. Cependant, l’aménagement du port doit être observéattentivement.-Ja zur Zonenplanänderung Müllermatte : das neu aufgelegte Projekt findet dank diversenVerbesserungen den Zuspruch der Grünen Biel : ansprechende Führung des Uferwegs, grössereöffentlich zugängliche Flächen sind die Pluspunkte, im Auge zu behalten gilt es die Gestaltung desHafens.
Page 2
-Oui à la rénovation du centre d’école de Madretsch: la rénovation proposée trouve l’appui des VertEs,car c’est un projet nécessaire et visant des améliorations écologiques, notamment au niveau del’énergie-Ja zur Sanierung des Oberstufenzentrums Madretsch : Die vorgeschlagene Renovation wird von denGrünen Biel unterstützt, weil es sich erstens um ein sehr notwendiges Vorhaben handelt und zweitensden ökologischen Bedürfnissen Rechnung getragen wird, vor allem im Bereich Energie.-Oui à la modification de l’Axe nord: Les VertEs votent également pour ce projet, avec un petit regretquand à l’aménagement du chemin piétons actuels qui traverse plusieurs parcs semi-public.-Ja zur Strassensanierung der Nordachse. Die Grünen Biel bedauern einzig die Aufhebung des« Fusswegs im Grünen » vom Wyttenbachhaus an westwärts.-Oui au projet Tiffany - qui trouve le soutien très critique du parti Vert. La critique concerne la vented’un secteur historique de Bienne, l’augmentation de la densité dans la zone, le prix de vente peutransparent et qui ne suffira pas pour que la transformation et le fonctionnement du musée Pasquartsoit assurés.-Ja zur Änderung der baurechtlichen Grundordnung Seevorstadt 75. Diese Vorlage findet diekritischste Würdigung durch die Grünen Biel, da ein historisches Teil Biels an Private veräussert wird.Das Gebiet wird stark verdichtet, der Verkaufspreis wurde nicht sehr transparent festgelegt und dieSumme reicht in der Folge nicht, um die notwendigen Änderungen am Museum Pasquart und dessenFunktion finanziell zu sichern-Oui au changement du plan de zone au Champ de Boujean: la modification est acceptée par lesVertEs, mais ils plaident pour la nécessité d’avoir à l’avenir un concept de construction de building.-Ja zur Änderung der Überbauungsordnung Bözingenfeld : die Änderung des Zonenplans wird von denGrünen Biels akzeptiert, sie weisen aber gleichzeitig auf die Notwendigkeit eines Konzepts zurErrichtung von Hochhäusern in Biel hin.Für die Grünen Biel / au nom des Verts BienneAnna Maria Hofer, PräsidentinChristoph Grupp, GeschäftsleiterT 032 342 38 27T 032 341 11 45anna.m.hofer@bluewin.chgeschaeftsleitung@gruene-biel.ch

Oui à la Stratégie énergétique 2050Lors de leur Assemblée générale du 2 mai, les Verts de Bienne ont adopté leurs recommandationspour les votations du 21 mai 2017. A l’unanimité ils disent Oui à la stratégie énergétique 2050 etau crédit pour l’octroi de l’aide sociale en matière d’asile pour 2016-2019. Par contre ils disentNon l’unanimité au crédit d’engagement pour réaménagement du réseau routier d’Aarwangen.Par ailleurs, les Verts ont apporté leur soutien à l’initiative communale « Animons les espacesvides! (Initiative pour l’utilisation temporaire) ».Les Verts soutiennent l’initiative biennoise pour l’utilisation temporaire qui a été lancée début avril. Lesutilisations transitoires créent des espaces libres. Ces espaces libres font la promotion des projets culturelset sociaux, qui enrichissent et animent la ville. Les utilisations transitoires sont une base pour l’innovationet le développement personnel, ce qui rend Bienne plus vivante. Un espace inoccupé est une ressourceinutilisée qui ne devrait pas être gaspillée. Beaucoup de biennoises et des biennois ont de bonnes idées denouveaux projets mais ne peuvent pas les réaliser pour cause de manque d’espaces utilisables et payables.Pour les propriétaires, l’espace inoccupé est inutile et génère des coûts superflus.Les mots d’ordre pour les votations du 21 maiLes Verts de Bienne ont également adopté les recommandations de vote pour les objets de la votation du21 mai comme suit:Oui à la Stratégie énergétique 2050Les Verts sont nés avec le mouvement anti-nucléaire. La sortie du nucléaire et le tournant énergétique fontpartie de leur ADN : réduire la consommation d’énergie, développer les renouvelables et sortir du nucléaire.Ainsi la Stratégie énergétique 2050 ouvre la voie vers un avenir énergétique durable, qui permet desatisfaire nos besoins, sans compromettre les ressources des générations futures, ni réduire à néant lesrevendications des populations les plus pauvres de la planète à pouvoir également satisfaire les leurs.Non au crédit d’engagement pour réaménagement du réseau routier d’AarwangenLa route de contournement prévue traverse un espace de détente et une zone de protection prèsd’Aarwangen qui abrite de nombreuses espèces animales et végétales menacées ou rares. En outre, desterres cultivables seront détruites et la nouvelle route encourage le mitage du territoire. Il est indiscutableque la situation du trafic à Aarwangen appelle une amélioration claire et rapide. La variante « Zéro+ » quiprévoit un réaménagement de la traversée d’Aarwangen offre de meilleures solutions pour toutes les parties,plus rapidement et à moindre prix. La route de contournement est environ 100 millions de francs plus chèreque le réaménagement de la traversée d’Aarwangen. Avec son budget restreint et le programme dedémantèlement annoncé le canton ne peut pas s’offrir ce luxe.Oui au crédit pour l’octroi de l’aide sociale en matière d’asile pour 2016-2019458 requérants d’asile mineurs non accompagnés séjournent dans le canton. Ces enfants âgés entre 1 et17 ans vivent en Suisse sans leurs parents. Ces enfants et ces jeunes réfugiés qui vivent chez nous sans leursparents ont besoin d’une protection particulière, d’une prise en charge, d’une éducation et d’une intégrationadaptée aux besoins des enfants. Certains ont vécu de douloureuses expériences de guerre, de fuite et deperte. Ainsi, en plus d’un accompagnement adapté aux mineurs, il est aussi essentiel de leur redonner desperspectives d’avenir. Conformément à la Convention des droits de l’enfant, le canton leur fournit unhébergement et un accompagnement spécifiques ; mais le forfait versé par la Confédération ne suffit paspour assurer cet encadrement. Il faut donc un crédit pour la période 2016-2019

Contacte

Les Verts Bienne / Grüne Biel
c/o Urs Scheuss
rue de Fribourg 28
2503 Biel/Bienne

secretariat@gruene-biel.ch

www.gruene-biel.ch
www.facebook.com/GrueneBienne